Meubler ma véranda - Photo 1 - Alterego Design

Cette semaine, Alterego Design donne la parole à Quentin Docquier, gérant du magasin de Namur et décorateur, pour aborder le sujet de l’entretien de vos meubles préférés. Quentin nous présente quelques bonnes astuces, vieilles recettes et nouveautés sur le marché pour prolonger la vie de votre mobilier en bois et en tissu. Votre animal de compagnie a baptisé le canapé ? Votre verre de vin rouge s’est renversé ? Le dernier déménagement a laissé des traces ? Pas de panique, Quentin explique !

Mieux vaut protéger que réparer

Vous l’aurez sans doute deviné : mieux vaut prévenir que guérir. En traitant le bois et les textiles dès la réception de votre mobilier, vous pouvez vous épargner de nombreux désagréments futurs : marques de brûlure, traces blanches d’humidité, griffes et coups peu esthétiques. Il existe aujourd’hui une multitude de produits permettant de limiter les dégâts et de profiter pleinement de la vie sans se faire de souci. Pensez notamment à la cire naturelle, telle que la cire d’abeille, pour recouvrir le plateau des tables, afin de préserver les aliments des contaminations toxiques indésirables.

Quentin conseille : « En général, on évite de placer un meuble en bois à proximité de sources de chaleur (poêle à bois, chauffage), en plein soleil et dans une pièce trop sèche ou trop humide. Le bois est une matière vivante qui va réagir, souvent de manière visible et peu pratique, aux variations de température et d’humidité. La fibre va se gonfler, se plier, se rétracter, se creuser et se fendiller. C’est pour cette raison que les planchers sautent sous les plantes trop arrosées, que les vérandas fuient lors des orages d’étés caniculaires, qu’un bibelot laisse son empreinte sur un guéridon, et que votre grand-tante vous poursuit avec des sous-verres. »

« Pour les textiles, on évite également l’exposition prolongée en plein soleil, pour prévenir la décoloration. Ou, pire, la décoloration partielle : un dos de canapé, un bras de fauteuil, un coin de nappe, 3 chaises sur un ensemble de 6, etc. On essaye de garder tous les éléments d’une décoration dans des conditions similaires. En faisant tourner les coussins, en déplaçant les meubles et en rangeant les allonges de la table de salle à manger dans un lieu qui présente la même luminosité que celle-ci, par exemple », insiste-t-il.

Nettoyer un meuble en bois

Entretien des meubles en bois et tissu - Photo 2 - Alterego Design

Que vous l’aimiez naturel, ciré ou vernis, le bois s’époussette une fois par semaine pour éviter les accumulations et l’incrustation de saletés en tout genre. À l’aide d’un linge doux, en coton non pelucheux, d’une ancienne taie d’oreiller ou d’un carré de microfibre légèrement humidifié, passez délicatement dans le sens du grain. « La poussière adhère naturellement au tissu humecté. Une loque trop mouillée pourrait détremper le bois et, en fin de compte, faire pénétrer la poussière dans ses fibres », prévient Quentin.

Lors des grands nettoyages, utilisez un mélange d’eau et de savon naturel (savon noir, savon de Marseille) pour décoller et éliminer les imperfections qui résistent. Ensuite, rincez à l’eau claire et laissez sécher en aérant bien la pièce. Évitez d’agresser inutilement les cires et vernis avec de l’alcool, des brosses à poils trop durs ou des produits abrasifs, au risque de devoir tout poncer et re-traiter. Pour faire disparaître des coups disgracieux, appliquez plusieurs couches de papier absorbant mouillé sur la zone en question, attendez quelques instants que la fibre aspire un peu d’eau, et placez votre fer à repasser bien chaud directement sur le papier. La vapeur qui s’en dégage va s’infiltrer dans le bois, faire regonfler la fibre et, in fine, combler les creux.

Et lorsque cela ne suffit plus ? « En cas de dégâts sur une table en bois brut, réagissez vite, avant que le bois ne “boive” et ne s’imprègne en profondeur. Épongez rapidement le liquide avec de l’essuie-tout pour en récupérer un maximum. Pour vous débarrasser d’une tache séchée, prenez un peu de papier verré aux grains très fins (600, 1 200) et poncez délicatement la zone abîmée dans le sens de la fibre. Passez ensuite un linge à peine humide, toujours dans le même sens, pour enlever la poussière », détaille Quentin. S’il faut employer la manière forte, faites-vous conseiller en magasin auprès d’un spécialiste des produits et enduits. Pensez également à bien vous protéger les mains et les yeux.

Nettoyer les textiles

Entretien des meubles en bois et tissu - Photo 3 - Alterego Design

Les canapés, fauteuils et chaises de salle à manger en tissu s’entretiennent, eux aussi, régulièrement. Avant toute utilisation, aspergez la fibre d’un produit spécial, tel que celui que contient notre kit d’entretien. Préférez quoi qu’il en soit les traitements à base d’eau, qui protègent vos narines et la santé des jeunes enfants. Dès que vous y pensez, un petit coup d’aspirateur en vous servant du manche à poil doux, un rapide brossage de haut en bas pour déloger la poussière avant de passer un linge légèrement humide, ou un tour dans la machine à laver pour tout ce qui se déhousse.

Quentin continue : « Pour les textiles, les mêmes règles s’appliquent. On protège, on entretient et on réagit vite en cas de pépin. Alterego Design a mis au point cet ensemble de produits détachants pour les interventions rapides et efficaces, notamment sur les meubles en tissu non déhoussables. Pour ce qui est du reste, vous pouvez également faire des miracles avec du bicarbonate de soude (qui va boire le liquide), du vinaigre blanc (action détachante) ou, comme nos grands-mères auparavant, en laissant tremper l’étoffe tachée, toute la nuit, dans une baignoire d’eau chaude avec quelques cuillères à soupe de percarbonate de soude, avant de la mettre en machine (mais surtout pas au séchoir). Le résultat est incroyable. »

« Mon conseil », ajoute-t-il, « si vous tachez la housse d’un coussin et souhaitez la mettre à la machine, profitez-en pour laver les autres également, afin d’éviter cette fameuse décoloration partielle. Testez votre mélange dans un coin peu visible, pour surveiller la réaction du tissu, avant de l’appliquer à grande échelle. Et n’oubliez pas de désodoriser le canapé une fois par an en le saupoudrant entièrement de bicarbonate de soude mélangé à quelques gouttes d’huile essentielle (citron, menthe, eucalyptus, tea tree, lavande). Laissez poser une heure et aspirez ensuite la poudre minutieusement. »

Derniers conseils

La solution imbattable pour ne plus voir les constellations de traces de petits doigts gras sur les meubles design de la cuisine, pour faire disparaître les taches de fruits rouges des tapis andalous, pour éliminer les coups laissés par des jouets en bois sur le parquet fraîchement installé, pour oublier les auréoles de sangria sur les coussins qui datent du dernier apéro entre amis, ou pour chasser l’odeur tenace de fromage qui émane des rideaux depuis votre raclette de Noël en famille… c’est d’ouvrir grand les fenêtres, de fermer les yeux, de respirer profondément et de repenser au plaisir de ces instants fugaces (contrairement aux taches). C’est souverain ! Et si, vraiment, rien n’y fait, nos conseillers et décorateurs en magasin se feront une joie de vous aider à choisir votre nouveau mobilier, neuf, lisse et propre !

Le kit d’entretien ROYALTEX vous permettra de protéger vos meubles contre les taches de :

  • o Boissons : café, thé, lait chocolaté, vin, bière, alcool, limonade et jus de fruit.
  • o Nourritures : chocolat, sauces et beurres.
  • o Sécrétions humaines et animales : transpiration, huile de corps, sang, vomi et matières fécales.
Enfin, profitez de 3 ans de service en choisissant les produits d'entretien textile PROTEXX ! Un service qui garantira un nettoyage parfait de vos nouveaux meubles en cas de tache.

Entretien des meubles en bois et tissu - Photo 4 - Alterego Design